Adoptez la slow cosmétique

Après lecture du livre « Adoptez la slow cosmétique » de Julien Kaibeck, j’avais envie de vous faire un dossier récapitulatif des choses à savoir sur le sujet et des informations intéressantes pour se mettre aux cosmétiques naturels : quels sont les ingrédients à éviter dans les cosmétiques conventionnels, quels sont les besoins de notre peau, quels sont les labels bio en terme de cosmétiques, quelques conseils et attitudes à adopter pour être plus « slow »…

1) Comment m’y prendre ?

Pour être efficace, la slow cosmétique doit être :

  • Intelligente : Elle doit répondre aux besoins de notre peau, utiliser des ingrédients naturels et bons pour la peau et donc éviter les ingrédients nocifs et toxiques.
  • Pleine de bon sens : Elle ne promet pas l’impossible et nous pousse à réfléchir sur notre acte de consommation.
  • Naturelle et écologique : Elle utilise des produits naturels, bons pour l’environnement et privilégie le recyclage et la réutilisation.
  • Une invitation aux plaisirs simples : On se fait plaisir tout naturellement, en contact avec la nature et dans l’authenticité.

◊ Les besoins de notre peau

Notre peau a 3 réels besoins qui sont :

  • Le nettoyage : Il faut enlever les impuretés déposés sur notre peau durant la journée.
  • L’hydratation : Notre peau a besoin d’eau pour vivre.
  • La protection : Notre peau a besoin d’être protégée des agressions extérieures.

besoins-de-notre-peau

◊ Les démarches à adopter pour une peau plus saine

Vous devez privilégier une bonne alimentation car les nutriments de nos aliments circulent ensuite dans le sang, sang qui va notamment circuler dans les couches de la peau et qui va nourrir le derme et rendre la peau plus belle. Il faut aussi une bonne hydratation car le derme est principalement aqueux et a besoin de beaucoup d’eau.

Le gommage est utile pour la peau car il permet d’enlever les peaux mortes et renouveler les cellules de l’épiderme afin d’avoir une peau plus jeune, douce et lisse.

Les acides gras, contenus dans notre alimentation et dans la cosmétique avec les huiles végétales, aident à consolider le derme et à empêcher l’évaporation de l’eau contenue dans notre peau. Il est donc important d’en consommer.

◊ Comment reconnaître les ingrédients nocifs pour notre peau ?

Dans la cosmétique conventionnelle que l’on trouve partout dans nos supermarchés, beaucoup d’ingrédients sont issus de la pétrochimie, de la chimie, et sont synthétiques. La plupart du temps ils sont également nocifs et toxiques, voire cancérigènes pour notre peau et notre santé. A cela s’ajoute les désastres écologiques qu’ils émettent sur l’environnement. Il suffit de regarder la liste INCI des étiquettes de nos produits fétiches pour les reconnaître et les éviter :

  • Les huiles minérales proviennent des déchets et du raffinage dans l’industrie pétrochimique, elles polluent l’environnement et n’ont même pas un réel intérêt pour la peau.
    Pour les reconnaître : paraffiunum liquidum, petrolatum, cera microcristallina, mineral oil…
  • Les alcools gras et les solvants polluent et sont irritants pour la peau.
    Pour les reconnaître : methyl-propyl, caprylyl-alcohol, hexadecanol, alcool cétylique, alcool stéarylique, polypropylène glycol (PPG)…
  • Les silicones mettent des centaines d’années pour se dégrader dans la nature, ils sont donc néfastes pour l’environnement. Ils n’apportent rien à la peau et sont des matières « plastique », synthétiques.
    Pour les reconnaître : ils terminent par -one, -ane ; dimethicone, cyclohexasiloxane…
  • Les polymères sont obtenus par des procédés chimiques lourds utilisant des gaz toxiques pour l’homme et la planète.
    Pour les reconnaître : ils terminent par -cellulose, -polypropylène, -crosspolymer ; polyéthylène glycol (PEG), polypropylène glycol (PPG)…
  • Les émulsifiants ou tensioactifs sont synthétiques. Les composés éthoxylés sont peu biodégradables et fabriqués avec un gaz toxique et cancérigène.
    Pour les reconnaître : ils terminent par -eth, -oxynol ; ils commencent par hydroxyethyl- ; sodium laureth sulfate (SLES), polyéthylène glycol (PEG), ceteareth, myreth, hydroxyethylcellulose, butoxynol, octoxynol, nonoxynol…
  • Les conservateurs sont mutagènes, allergènes et cancérigènes. On en trouve différentes sortes :
    • Les alcools dessèchent et irritent la peau. Il s’agit la plupart du temps d’une substance naturelle (alcohol), mais on la retrouve également dénaturée dans les cosmétiques (alcohol denat). Dans ce cas, le processus de fabrication utilise des phtalates qu’il faut donc éviter car extrêmement allergène (phénoxyéthanol).
    • Les parabens seraient cancérigènes selon certaines études, et on les retrouve également dans l’industrie alimentaire.
      Pour les reconnaître : methylparaben, ethylparaben, propylparaben, butylparaben, isopropylparaben…
    • L’EDTA ou l’acide acétique est polluant et toxique, c’est un vrai poison.
      Pour les reconnaître : EDTA, disodium EDTA, trisodium EDTA, calcium disodium EDTA…
    • Les libérateurs de formaldéhyde : Le formaldéhyde est fortement allergène et doit absolument être contrôlé par la législation (formol, formicaldehyde, methanal, oxymethylene). Les « quats » peuvent également libérer du formaldéhyde et sont également irritants et allergènes, ils doivent être contrôlés par la législation.
      Pour les reconnaître : quaternium-15, quaternium-18, polyquaternium-10, DMDM hydantoin, chlorphenesin, diazolidinyl urea, methylisothiazolinone…
  • Les émulsifiants SLS sont agressifs et desséchants pour la peau.
    Pour les reconnaître : sodium lauryl sulfate, sodium laureth sulfate…
  • Les sels d’aluminium sont légèrement irritants et doivent être utilisés à petite dose. A long terme, il a été prouvé sur les animaux qu’ils ont un impact négatif sur le système nerveux et endocrinien.
    Pour les reconnaître : aluminium…
  • Les parfums ou fragrances sont synthétiques et sont souvent la cause de réactions allergiques car les molécules synthétisées utilisées sont allergènes. Si on utilisait des substances naturelles, il y aurait moins de problème.
  • Les colorants sont les produits les plus agressifs et allergisants pour la peau. Certains seraient cancérigènes et influenceraient négativement la fertilité. Certains ont même des origines animales et sont écologiquement discutables. Cependant, ils sont très réglementés par la législation. Ils sont facilement reconnaissables : Cl + 5 chiffres.
  • Les actifs cosmétiques synthétiques sont présents pour moins d’1% dans la formule du cosmétique et leurs propriétés ne sont même pas réellement vérifiables à l’oeil nu. Il faut donc s’en méfier.

◊ Reconnaître les labels bio

Pour éviter les cosmétiques conventionnels et leur liste à rallonge d’ingrédients nocifs pour la santé, la peau, ainsi que l’environnement, on peut se tourner vers les cosmétiques naturels qui ont un label bio.

Il faut faire attention aux cosmétiques conventionnels qui se disent « naturels », « aux végétaux » car la plupart du temps c’est faux et ce n’est qu’un coup de marketing. On appelle ça le greenwashing. Méfiance donc !

Pour reconnaître les labels bio : Ecocert, Cosmebio, Nature & Progrès, BDIH, Soil Association, AIAB-ICEA, Ecogarantie, Natrue, Cosmos Standard, USDA organic…

labels-bio

La plupart du temps leurs produits sont composés d’au moins 95% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique, d’ingrédients naturels, non chimiques et non toxiques. Ce sont des produits écologiques et bons pour l’environnement, cela va même jusqu’à l’emballage et la chaîne entière de fabrication du produit. Ils interdisent également les tests sur les animaux.

Et pour vous garantir le bien-être animal, il existe également des labels : Leaping Bunny, One Voice…

◊ Quelques conseils pour adopter une attitude slow

Voici quelques conseils à adopter dans sa routine beauté quand on décide d’adopter une attitude slow :

  • Connaître sa peau et ses besoins
  • Utiliser le moins de produits possibles pour répondre aux 3 besoins primaires de sa peau
  • Lire les étiquettes de ses produits pour savoir ce que l’on consomme
  • Prendre du plaisir et se sentir belle, et surtout s’aimer telle que l’on est
  • Accepter sa peau et devenir sa meilleure amie en utilisant que des bons produits
  • Avoir une alimentation saine et faire de l’exercice physique
  • Utiliser de l’huile végétale ou réaliser ses propres produits de beauté

2) Quelles solutions naturelles ?

Dans ce nouveau chapitre, je vous décrit quelles sont les solutions naturelles qui répondent aux besoins de notre peau.

◊ Nettoyer la peau et les cheveux

Il existe différentes solutions naturelles et recettes de cosmétiques à réaliser pour le nettoyage du corps, du visage et des cheveux :

  • Le savon : Il ne faut pas utiliser le savon pour se nettoyer le visage car il risque d’agresser la peau, cependant on peut l’utiliser pour le corps et les cheveux, mais il faudra hydrater et protéger sa peau juste après. Il faut privilégier un savon doux, un savon naturel saponifié à froid ou un savon surgras. Attention, car le savon d’Alep ne convient pas pour le visage.
  • Le gant de toilette ou de crin permet de gommer et de nettoyer la peau en enlevant les peaux mortes et les impuretés (à utiliser 1x/semaine).
  • L’argile absorbe les impuretés et l’excès de sébum, et apporte des minéraux précieux pour la peau. On peut l’utiliser en masque pour le visage, pour exfolier le corps avec de la poudre d’argile, en masque et en shampoing pour les cheveux.
  • Le sucre ou le sel : Le sucre exfolie la peau, enlève les peaux mortes et rend la peau lisse. On peut l’utiliser en gommage 2x/semaine maximum.
    Le sel de Guérande est un très bon exfoliant, il reminéralise la peau. Il faut privilégier le sel fin pour nettoyer et enlever les peaux mortes, et le gros sel pour le gommage sur de grandes zones du corps.
  • Les hydrolats sont des eaux florales (une eau au départ mélangée avec des huiles essentielles). Ils sont utilisés pour nettoyer le visage (comme la lotion tonique du supermarché). On privilégiera celles aux propriétés assainissantes.
  • Les produits laitiers : Les acides lactiques issus des produits laitiers sont parfaits pour une exfoliation douce de la peau. On se souvient du célèbre bain au lait d’ânesse de Cléopâtre, on peut donc les utiliser pour le bain, dans des masques pour éclaircir le teint ou des gommages nettoyants.
  • L’huile est essentiellement utilisée pour le démaquillage car c’est très doux et cela permet de restaurer le film hydrolipidique de la peau. On privilégiera les huiles végétales d’amande douce, de noisette, de jojoba, d’argan, de sésame, de macadamia, de noyau d’abricot et d’olive.
  • Les gels douche et shampoing : Il est conseiller de privilégier les produits ayant un label bio ou d’utiliser une base lavante neutre adaptée au corps et aux cheveux où l’on pourra y ajouter des huiles végétales ou des huiles essentielles pour un soin personnalisé.
    Pour les après-shampoing, préférez utiliser une eau de rinçage au vinaigre.
  • Le bois de Panama ou le saponaire (l’herbe à savon) sont des végétaux détergents 100% naturels et nettoyants avec leurs agents moussants.

◊ Routine visage par la technique du layering

Les japonais ont inventé une routine pour le visage appelé layering et se fait en 5 étapes pour répondre à chacun des besoins de la peau. Cette routine se réalise au matin ou au soir, selon vos désirs. Ici, elle a été adaptée selon les produits naturels cités plus haut.

  1. Démaquiller son visage en utilisant une huile végétale (seulement le soir)
  2. Nettoyer son visage avec un savon surgras
  3. Utiliser un hydrolat pour tonifier la peau
  4. Utiliser une huile non grasse pour hydrater la peau (huile de jojoba, de macadamia ou de noyau d’abricot)
  5. Réaliser un soin visage avec une crème bio

layering-ok

◊ Hydrater la peau

Le deuxième besoin le plus important pour la peau est l’hydratation. Voici les solutions naturelles que vous pourriez utiliser :

  • L’huile végétale nourrit la peau avec des acides gras (oméga 3, 6 et 9), des antioxydants et des vitamines A, D, E et K. Certaines restaurent le film hydrolipidique et régulent le flux de sébum pour une peau parfaitement hydratée et protégée. Il faut privilégier les huiles vierges ou bios, de première pression à froid. L’huile de jojoba est adaptée à tous les types de peau.
  • Les crèmes cosmétiques : Il faut privilégier les crèmes aux huiles ou aux beurres végétaux, ainsi que celles ayant un label bio.

◊ Protéger la peau et les cheveux des agressions extérieures

La peau a besoin également d’être protégées des agressions extérieures, que ce soit le soleil, l’air, la pollution, les éléments chimiques, les coups et coupures… Il y a également des solutions naturelles pour répondre à ce besoin :

  • La crème cosmétique, le baume ou l’huile : Là aussi, il faut privilégier les crèmes aux huiles ou beurres végétaux, et celles avec un label bio. Il est important d’utiliser un baume pour les lèvres en hiver. Pour se protéger du soleil, il faut utiliser une huile végétalecomme celles au jojoba, sésame, olive, carotte ou avocat ou du beurre de karitéLe maquillage aux poudres minérales et les fonds de teint naturels sont un bon écran protecteur. Les végétaux ont des corps gras nutritifs et apaisants pour la peau et sont le beurre de karité, le beurre de cacao, l’huile de coco et le gel d’aloe vera.
  • La protection du soleil : Il faut se préparer à l’exposition solaire en exfoliant sa peau, en buvant beaucoup d’eau, en faisant le plein de vitamines, et en enduisant son corps d’huiles « bonne mine » (macérât de carotte et huile de noyau d’abricot). Pour limiter les dégâts lors de l’exposition au soleil, il faut utiliser de l’huile de jojoba pour le corps et le visage et des crèmes solaires bio.
  • Protéger les cheveux : On peut nourrir la kératine du cheveu en utilisant de l’huile de jojoba, du beurre de karité, de l’huile de coco et d’avocat.

◊ Traiter les problèmes de peau avec les huiles essentielles

On peut traiter presque tous les problèmes de peau (acné, bouton, eczéma, plaques, rides, perte de cheveux, cheveux gris…) avec les huiles essentielles et les huiles végétales, cependant on ne peut pas faire de miracles non plus (on n’est pas Dieu ou Jésus!).

Les huiles essentielles doivent être 100% pures et naturelles, il faut privilégier celles qui sont bios et labellisées HECT ou HEBBD, ce qui permet de connaître son origine, sa composition et ses contre-indications éventuelles. Il faut également les utiliser avec prudence et parcimonie. Elles ont chacune leurs propres propriétés.

◊ Une beauté au naturel

Quand on adopte une attitude slow, il faut privilégier une beauté au naturel. Il est important de se sentir belle et le maquillage et le parfum peuvent y aider. Voici quelques conseils pour vous aider dans cette démarche :

  • Utiliser une eau de toilette naturelle et labellisée bio, ou bien la faire soi-même
  • Utiliser un dédorant bio ou une pierre d’Alun
  • Se sentir belle même sans maquillage !
  • Utiliser du maquillage aux ingrédients naturels ou labellisé bio

you

3) Les huiles végétales et les huiles essentielles

Je termine ce dossier en vous listant les propriétés des huiles végétales et des huiles essentielles. J’espère que cela vous permettra de vous y retrouver et de vous aider dans le choix de vos huiles.

Le classement est fait du prix le moins cher au prix le plus cher, et par ordre alphabétique.

◊ Les huiles végétales

(€)
Amande douce Peau sèche (adulte et bébé), dartres sèches
Avocat Peau sèche, teint terne, corps en manque de tonicité, capitons, protection solaire, cheveux fins ou fragiles
Cacao (beurre de cacao) Lèvres gercées, cheveux cassants ou fragiles
Cameline Peau sèche ou mature, teint terne, rides, lutte contre le vieillissement cellulaire
Chanvre Peau mature, rides, lutte contre le vieillissement cellulaire
Coco (pulpe de coco) Peau sèche, lèvres sèches, cheveux fragiles
Colza Lutte contre le vieillissement cellulaire
Germe de blé Peau sèche ou mature, rides
Karité (beurre de karité) Peau sèche, eczéma, crevasses, prurit, psoriasis, lèvres sèches, cheveux secs ou frisés, protection contre le froid, protection contre le soleil
Kukui Peau grasse, cheveux secs ou trop fins, pellicules
Lin Peau mature, lutte contre le vieillissement cellulaire (/!\ conservation limitée au frigo)
Lupin Peau sèche et mature, lutte contre le vieillissement cellulaire
Maïs Peau sèche ou irritée, peau mature, cholestérol
Neem Peau infectée, plaies, répulsif et insecticide, poux
Noisette Peau atone, peau mixte ou grasse, corps en manque de tonicité, capitons
Noix Cheveux ternes, cholestérol, enfant en carences alimentaires, constipation
Noyau d’abricot Démaquillage, teint terne, peau sèche, premières rides, préparation et prolongation du bronzage
Oeillette Peau sèche, carences alimentaires
Olive Peau sèche ou irritée, mains crevassées et ongles cassants
Onagre Ménopause, syndrome prémenstruel, peau mature, lutte contre le vieillissement cellulaire
Raisin (pépins pressés non raffinés) Peau sèche ou atone, manque de tonicité du corps
Riz (son de riz) Peau sèche, peau fragile exposée aux intempéries, peau mature, peau atone, cernes et poches sous les yeux
Sésame Peau atone, manque de tonicité du corps, cheveux secs, protection solaire
Tournesol Peau sèche, protection solaire
(€€)
Argan Peau sèche ou irritée, peau mature, rides, cheveux secs ou fragiles
Bourrache Peau sèche ou atopique, eczéma, psoriasis, syndrome prémenstruel, ménopause
Calendula Peau irritée, coups de soleil, gerçures, rougeurs, brûlures, inflammation, piqûres d’insectes
Calophylle Couperose et varicosités, jambes lourdes, cernes et poches sous les yeux, cicatrices
Camélia Peau sèche, premières rides, protection solaire
Carotte Teint terne, préparation au soleil, prolongement du bronzage
Carthame Peau trop sèche ou grasse, constipation, cholestérol, douleurs musculaires
Jojoba (cire végétale liquide) Acné, peau grasse, pellicules, peau sèche (adulte et bébé), eczéma, psoriasis, premières rides, protection solaire
Macadamia Peau sèche, mixte ou grasse, manque de tonicité du corps, capitons, prévention des vergetures, cicatrices, jambes lourdes
Millepertuis Inflammation, brûlure, irritations, épisodes de déprime (/!\ ne pas s’exposer aux UV après car photosensibilisante)
Pâquerette Seins qui tombent ou petite poitrine, perte d’élasticité, peau mature
Périlla Peau mature ou dévitalisée, rides, lutte contre le vieillissement cellulaire
Ricin Ongles fins ou cassants, cheveux fins et fragiles, cils trop fins, crevasses, peau très sèche
(€€€)
Argousier (graines d’argousier) Peau irritée et sensible, peau mature, rides, peau soumise à tension (grossesse), cicatrices, préparation au bronzage, prévention du vieillissement cellulaire
Arnica Muscles et articulations douloureuses, inflammation, piqûres d’insectes
Courge (pépins de courge) Chute de cheveux androgénique, peau grasse
Figue de Barbarie Peau mature, rides
Nigelle (graines de cumin noir) Peau à problèmes, acné, eczéma, pellicules, rhumatismes, lutte contre le vieillissement cellulaire
Rose musquée (graines de rosier muscat) Rides, vergetures, cicatrices, lutte contre le vieillissement cellulaire, peau soumise à tensions (grossesse)

◊ Les huiles essentielles

(€)
Cannelle Très puissante et dermocaustique, délicieux parfum, utiliser à des doses très infimes, danger de brûlure, très échauffante, active la circulation sanguine en cas de cellulite ou d’extrémités froides, élimine sans pitié les bactéries
Citron zeste Casse les graisses, détoxifie et assainit. Utilisée pour nos soins pour cheveux gras, peaux grasses, huiles de massage anticellulite. Une goutte sur le dentifrice blanchit les dents
Eucalyptus radié Dégage les voies respiratoires sans les agresser, dilate les pores, apaise les gorges irritées et le nez bouché. Utilisée dans les shampoings antipelliculaires
Lavandin Fait fuir les poux, assainit la peau, atténue les petits boutons
Niaouli Assainit la peau acnéique, utilisée pour les boutons de fièvre dès les premiers picotements
Orange douce Détend, idéale en diffusion, dans un bain ou une huile pour le corps (/!\ ne pas s’exposer au soleil après)
(€€)
Camomille noble Anti-inflammatoire, apaise l’acné, l’acné rosacée, les rougeurs et les démangeaisons
Camomille allemande ou matricaire Contient du chamazulène, un agent anti-inflammatoire en antiprurit très efficace
Carotte Très efficace pour éclaircir le teint, atténuer les imperfections et les taches pigmentaires, et détoxifier l’organisme
Menthe poivrée Apaise le prurit, les jambes lourdes et les petites douleurs, donne un effet glaçon à toutes les préparations (/!\ ne convient pas aux femmes enceintes)
Pamplemousse Soins anticapitons, déloge les graisses sous-cutanées, anti-âge, préserve l’élasticité et la fermeté de la peau (/!\ ne pas s’exposer au soleil après)
Petit grain bigarade Détend, soins pour peaux grasses ou sensibles
(€€€)
Ciste ladanifère Antirides, se marie avec l’hélichryse et le géranium dans les préparations liftantes, hémostatique en cas de petite coupure ou de saignement de nez
Epinette noire Antifatigue, utilisée dans les huiles de massage très toniques, dans les baumes hydratants pour apaiser l’eczéma
Géranium rosat ou d’Egypte Astringente, utilisée pour les crevasses, les pores dilatés, les rides profondes, également dans les masques et soins antiacné
Hélichryse italienne ou immortelle Antihématomes, efface les varicosités sur les jambes, la couperose, les bleus et les bosses, favorise la cicatrisation, également antirides
Lavande vraie Détend, huile antiseptique, atténue les boutons d’acné, propriétés cicatrisantes
Romarin à verbénone Traite les problèmes d’acné, de pellicules grasses ou de capitons disgracieux (cellulite) (/!\ ne convient pas aux femmes enceintes)
Ylang-ylang Anti-inflammatoire en cas d’eczéma ou de prurit, soins fortifiants pour les cheveux
(€€€€€€€€€€€€)
Rose de Damas Soins précieux pour les peaux matures ou en cas de manque d’amour

J’espère que ce dossier sur la slow cosmétique vous aura permis de mieux comprendre les enjeux de l’utilisation de cosmétiques naturels, que maintenant vous saurez reconnaître les ingrédients nocifs et les labels bio, et adopter des démarches slow dans votre routine de soins beauté.

◊ Et vous, vous êtes adepte de la slow cosmétique ? ◊

Publicités