Cyclone à Koné et Coeur de Voh

Mon copain étant arrivé sur le Caillou, je venais enfin de prendre deux semaines de congés pour visiter la Grande Terre. On avait décidé de faire un roadtrip en voiture et de longer d’abord la côte ouest jusqu’au nord puis de redescendre sur la côte est. Voilà, ça c’était le plan de départ. Sauf que tout ne s’est pas passé comme prévu…

[Dimanche] Départ de notre roadtrip. On voulait dormir en camping à Farino (115km de Nouméa) et le lendemain faire une grosse journée rando au Parc des Grandes Fougères. Déjà, on n’avait pas réussi à louer de voiture. Donc on était parti pour faire du bus et du pouce (du stop). En plus, on nous annonce qu’un cyclone s’approche du sud de la Calédonie. Là, on se dit qu’on va éviter le cyclone et qu’on va partir directement vers le nord. Nous voilà partis à 15h en bus jusqu’à Koné (268km de Nouméa). On arrive vers 19h à Koné, par chance on avait trouvé une nuit à l’hôtel L’Escale, hôtel d’étape, donc très sommaire, mais juste ce qu’il nous fallait pour la nuit.

DSCF1051

Vue depuis l’ULM sur la vallée

[Lundi] Après une bonne nuit de sommeil, on regarde par la fenêtre : il drache et il y a pas mal de vent. Notre plan était de rejoindre le nord, on voulait continuer notre route et aller jusqu’à Hienghène, sur la côte est (381km de Nouméa). Sauf qu’on apprend par les gentils citoyens que ce n’est pas possible. On est en alerte 1 du cyclone et à midi on sera en alerte 2, donc interdiction de circuler et obligation de rester chez soi. Ah… Nous voilà coincés à Koné. On décide de changer d’hôtel, parce qu’on n’a pas de wifi et qu’autant rester coincé dans une chambre plus confortable. On s’installe à l’hôtel Hibiscus, un peu plus cher, mais au moins on a du wifi et la télé, et même une piscine ! On fait également le plein de provisions, nouilles et boites de thon, car le personnel est rentré chez lui, donc pas de cuisine. On aura passé la journée devant la télé, à regarder la pluie et le vent.

DSCF0947

Petite rando dans le maquis minier de Voh

[Mardi] Le temps s’est bien calmé, le soleil est revenu, et le cyclone est déjà loin. Plus de peur que de mal finalement. On nous propose de faire notre vol en ULM du Coeur de Voh le lendemain matin (qui était prévu au départ lundi). Ok, donc on reste une nuit de plus à Koné, et avec le package qu’on a pris, on change de chambre, plus spacieuse, face au jardin zen, dîner et petit déjeuner compris. On décide de faire quelque chose de la journée, parce qu’on est quand même pas venu pour rien. Nous voilà partis à Voh (300km de Nouméa), le village d’à côté, pour une petite randonnée de 2h. Pour y arriver on a fait du stop, et ça s’est bien passé. Point de vue sur la plage de Gatope, la vallée de Tiéta, traversée du maquis minier.

DSCF1025

Lagon calédonien

[Mercredi] 7h40, on décolle tous les deux, en même temps, en vol duo, chacun avec notre pilote et notre petit avion ULM. 1h au dessus du lagon, de la barrière de corail, de la mangrove, du coeur de Voh, du village et de la vallée. Je n’ai pas de mots pour décrire ce moment, c’était magique. Les pilotes sont vraiment sympas et nous mettent très vite à l’aise, pas de stress, nous sommes entre de bonnes mains, et ils vont nous faire vivre un moment unique. Après toutes ces émotions, et un bon petit déjeuner, on décide de rentrer à la maison. Le gîte qui devait nous accueillir à Bourail n’a toujours pas d’électricité suite au cyclone, les routes sont encore en plein déblayage, et la mer est un peu marronasse. On préfère attendre que tout rentre dans l’ordre. On arrive à faire du pouce jusque Bourail (159km de Nouméa), et on se trouve une chambre à l’hôtel La Néra, le long de la route et de la rivière.

[Jeudi] Retour en bus de Bourail à Nouméa. Fin de ce premier périple. On s’en souviendra. On aura réussi à bien improviser, malgré ce cyclone, car je m’étais bien préparée. Je savais où je voulais aller, ce que je voulais voir et visiter, et je connaissais presque toute la géographie du Caillou, je savais où situer les grandes villes. J’étais organisée. Mais on s’est quand même rendu compte que sans voiture, c’était parfois compliqué d’atteindre certaines villes plus au nord.

Ce weekend c’est 3 jours, 2 nuits en camping à l’île des Pins, tout est déjà réservé, on a plus qu’à partir. On reprendra la route la semaine prochaine, en espérant avoir le temps de faire tout ce qu’on voulait faire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s